PVT
Publication : 10 MAI. 24
Mise à jour : 10 MAI. 24
3 MIN

Colocation au Canada : comment ça marche ?

PVT

En tant que PVTiste fraîchement débarqué au Canada et cherchant à s'intégrer rapidement, vous pourrez envisager la colocation comme solution de logement. Cependant, bien que cette dernière soit attrayante, il est essentiel de comprendre comment fonctionne la colocation au Canada avant de plonger dans cette aventure.

 

Comment trouver une colocation au Canada ?

Trouver une colocation au Canada peut être perçu comme un défi de taille, notamment lorsqu’il s’agit de s’installer dans une ville inconnue. Cependant, en adoptant la bonne stratégie et en ayant recours à diverses ressources, cette mission se transformera en une aventure excitante.

Tout d'abord, il est nécessaire de définir clairement vos critères et vos préférences en matière de colocation, qu’il s’agisse du budget mensuel, de l'emplacement géographique, de la taille de votre chambre ou du mode de vie de vos futurs colocataires. Avoir une idée précise de ce que vous recherchez, vous facilitera grandement la tâche.

Il serait judicieux par la suite, de consulter les nombreuses annonces en ligne sur différentes plateformes, telles que Kijiji et Craigslist, ou vous rendre sur des sites spécialisés comme Roomster ou Kangalou. Ces derniers proposent une multitude d'annonces de colocation à travers tout le Canada, avec la possibilité de filtrer les résultats en fonction de vos critères de recherche.

En parallèle, les réseaux sociaux peuvent également être une ressource précieuse pour trouver une colocation au Canada. N’hésitez pas dans ce cas à rejoindre les groupes dédiés aux offres de logement ou à publier une annonce sur votre propre fil d’actualité pour informer vos amis et autres contacts de votre recherche.

Par ailleurs, ne sous-estimez pas le pouvoir du bouche-à-oreille. En parlant de votre recherche de colocation à vos collègues, camarades d’études ou certaines connaissances locales, vous pourriez découvrir des opportunités inattendues.

À noter qu’en cas de location d’un appartement, certains propriétaires peuvent exiger un dépôt de garantie, avant que vous puissiez emménager dans votre future habitation. Ce dernier est souvent utilisé pour payer le dernier mois de location ou être conservé en cas de dommages causés au logement. D’autre part, sachez que le propriétaire ne peut exiger la présence d’un garant dans votre dossier de location si vous êtes nouvellement arrivé au Canada.

assurance_sante_a_letranger_pour_les_etudiants_heyme_world_pass

Quelles sont vos obligations en tant que colocataire ?

Vivre en colocation au Canada offre de nombreux avantages, mais cela implique également des responsabilités et des obligations. En tant que colocataire, vous avez un rôle à jouer pour assurer le bon fonctionnement de la vie en communauté et le respect des règles établies. De ce fait, vous devrez au même titre qu’un locataire :

  • payer votre part du loyer selon les modalités prévues dans le bail de colocation ;
  • utiliser votre logement de manière responsable ;
  • ne pas causer de nuisance ou être responsable de troubles de voisinage pouvant nuire au propriétaire ou aux autres locataires.

Par ailleurs, la colocation au Canada comme partout ailleurs, peut être source de nombreux accidents domestiques. Un objet laissé sur un lieu de passage par votre colocataire pourrait entraîner votre chute, vous causant au passage quelques blessures voire une hospitalisation dans le pire des cas !  Raison pour laquelle, il est obligatoire de souscrire une assurance santé internationale à l’image de HEYME World Pass, pour une prise en charge de toutes vos dépenses de santé à frais réels. Une assurance qui comprend également l’assistance rapatriement, la Responsabilité civile ainsi que l’Individuelle Accident. Ou comment bénéficier d’une protection à toute épreuve !

👉 Assurance santé internationale HEYME World Pass  

Paiement du loyer, une obligation conjointe ou solidaire ?

En optant pour une colocation au Canada, la question du paiement du loyer est souvent un sujet délicat et source de préoccupations pour les colocataires. La principale interrogation qui se pose est de savoir si le paiement du loyer constitue une obligation conjointe ou solidaire entre les différents occupants d'un seul et même logement.

Autrement dit, les colocataires sont-ils responsables du loyer de manière individuelle, chacun devant payer sa part, ou bien sont-ils collectivement responsables de l'intégralité du loyer ?

Une obligation conjointe

Dans ce cas, chaque colocataire est responsable du paiement de sa part du loyer. À titre d’exemple, si le loyer s’élève à 400 dollars canadiens, et que vous avez signé un bail de location en compagnie d’une autre personne, chacun de vous devra régler sa part, à savoir 200 dollars canadiens. Cette approche offre une certaine flexibilité, permettant à chaque colocataire de gérer individuellement ses finances et de s'organiser pour effectuer le paiement du loyer en temps voulu.

Une obligatoire solidaire

Cependant, dans certains cas, le bail de location peut stipuler une obligation solidaire pour le paiement du loyer. Cela signifie que chaque colocataire est responsable de l'intégralité du loyer, et non seulement de sa propre part. En d'autres termes, si l'un des colocataires ne paie pas sa part du loyer, l’autre colocataire peut être tenu de payer l'intégralité du montant dû pour éviter que le propriétaire ne mette fin au bail, après avoir entrepris des poursuites légales. Cette approche peut être contraignante, car elle implique un niveau de responsabilité financière plus élevé et une confiance mutuelle quant au respect des obligations financières de chaque colocataire.

Que se passe-t-il en cas de renouvellement ou modification de bail ?

Le renouvellement ou la modification du bail, dans le cadre d’une colocation au Canada, peut être géré de manière différente, selon l’envie et le désir de chacun des colocataires.

Dans les deux cas, le propriétaire se doit d’envoyer un avis distinct de renouvellement ou de modification du bail, et ce même si les deux colocataires partagent le même logement. Chacun d’entre eux ayant la possibilité d’agir comme bon lui souhaite.

Si par exemple, avec votre colocataire vous recevez un avis de reconduction du bail et que vous ne souhaitez pas le renouveler et que de l’autre côté votre propriétaire souhaite poursuivre la location du logement en question, alors le nouveau bail sera au nom de votre colocataire et il devra assumer à lui seul, le paiement du loyer dans son intégralité.

À noter que la même démarche peut être entreprise, lorsque le propriétaire souhaite modifier un bail.


En comprenant clairement vos droits et responsabilités, votre colocation au Canada ne pourra qu’être une expérience enrichissante et gratifiante d’un point de vue humain et culturel.


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
PVT
31 MAI. 24
3 MIN

Comment déclarer vos impôts au Canada lors d’un PVT ?

Découvrez comment déclarer vos impôts au Canada pendant votre PVT en toute conformité et évitez ainsi tout tracas fiscal durant votre séjour.

blog1
  •  
  •  
PVT
31 MAI. 24
4 MIN

Obtenir le Numéro d'assurance Sociale (NAS) pendant son PVT au Canada

Saviez-vous que sans NAS, il est impossible de décrocher un job en tant que PVTiste au Canada ? Mais c'est quoi au juste un NAS ? Et comment l'obtenir ? On vous explique tout dans cet article !

blog1
  •  
  •  
PVT
31 MAI. 24
3 MIN

Système de santé au Canada : comment ça fonctionne ?

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le système de santé au Canada, en tant que participant au Programme Vacances-Travail (PVT).