PVT : Partez, Voyagez, Trouvez-vous
Publié le 08-03-2019
PVT

Vous voulez changer de cap et élargir vos horizons ? Vous souhaitez apprendre une nouvelle langue et découvrir un nouveau pays ? Vous souhaitez faire une césure dans vos études pour découvrir le monde du travail à l’étranger ? Le PVT a déjà conquis de nombreux jeunes en quête d’aventure ! 

Qu’est-ce que le PVT ?

C’est simple : depuis 2003, le Permis Vacances Travail (ou Working Holiday Visa), communément appelé PVT, permet aux jeunes français de 17 à 30 ans (35 pour l’Argentine et le Canada) de découvrir une nouvelle destination et de s’imprégner d’une culture différente tout en étant autorisés à travailler dans le pays d’accueil. Sa durée varie d’un pays à un autre, mais elle ne peut excéder les 24 mois.

Dans quels pays puis-je m’installer en PVT ?

Vous pouvez bénéficier du Permis Vacances-Travail dans 15 pays à travers le monde.

Les plages du pacifique vous tendent les bras, avec de multiples destinations en Amérique latine :

  • L’Argentine
  • Le Brésil
  • Le Mexique
  • Le Chili
  • La Colombie
  • L’Uruguay

À noter que le Pérou et la France ont récemment signé un accord PVT qui sera bientôt en vigueur. Que du bonheur pour les amateurs de randos !

Si vous êtes plutôt fasciné par l’extrême orient, l’Asie vous ouvre ses portes à travers :

  • Le Japon
  • La Corée du Sud
  • Hong-Kong
  • Taïwan

L’accord entre la France et Singapour n’est pas encore bilatéral et requiert quelques conditions plus exigeantes (séjour de 6 mois uniquement, à titre d’exemple).

Avec le PVT vous pourrez également vous rendre dans ces magnifiques pays :

  • Le Canada
  • L’Australie
  • La Nouvelle-Zélande
  • Et la Russie 

Quelles sont les procédures pour obtenir un PVT ?

Si vous êtes un jeune français, vous devez vous adresser au Ministère des Affaires étrangères et du Développement International afin de vous renseigner sur les conditions d’installation dans votre prochaine destination. Une fois informé, vous pouvez éventuellement entamer les démarches administratives.

Pensez à soigner votre lettre de motivation PVT avant d’envoyer votre demande Permis Vacances-Travail. Elle fera certainement la différence dans votre sélection.

Quelle assurance santé lors d’un PVT ?

Les problèmes de santé peuvent survenir à tout moment ! Prenons un exemple : vous êtes au Canada et votre état de santé exige une hospitalisation immédiate, comment ferez-vous face à des frais généralement onéreux, ou en cas de nécessité de rapatriement ?

Une solution simple : l’assurance voyage. Obligatoire pour finaliser vos démarches PVT, elle couvre vos frais de santé, pour tous soins médicalement nécessaires, pendant votre séjour dans l’une des 15 destinations PVT.

Prenez le temps de choisir la bonne assurance santé. À titre d’exemple, l’assurance World Pass vous propose des remboursements en frais réels pour tous vos soins inopinés en dehors de l’Hexagone.

NB : Une attestation d’assurance prouvant que vous êtes couvert en cas de maladie ou d’accident est exigée dans votre dossier de demande de visa PVT, mais également par le service d’immigration à votre arrivée dans le pays de séjour !


Ces articles peuvent vous intéresser
  •  
  •  
PVT

PVT : réouverture pour quels pays ?

La majorité des pays ont été contraints de fermer leurs frontières aux voyageurs afin d'éviter la propagation du virus de la COVID-19. Mais grâce à la campagne de vaccination mondiale, certains pays ont rouvert leurs frontières mais sous certaines conditions, explications.

  •  
  •  
Formalités

La Finlande : études, Erasmus et stages

Connu pour être le pays le plus heureux du monde, la Finlande se distingue également par la qualité de son systéme éducatif, considéré comme l'un des meilleurs au monde. Ce n'est donc pas une surprise, si plusieurs étudiants étrangers y compris français souhaitent y effectuer leurs études ou stages.

  •  
  •  
Formalités

Les étudiants peuvent-ils retourner en Chine

Les frontières chinoises restent fermées pour les étudiants étrangers inscrits dans les universités du pays et qui sont rentrés chez eux au début de la crise sanitaire. Seuls les étudiants coréens ont pu réintégrer leurs universités en raison de l’accord signé entre la Corée du Sud et la Ch