Formalités

Comment préparer votre retour d'expatriation ?

Publié le 08-03-2019
Formalités

Après plusieurs années à l’étranger, la fin de votre séjour approche. Nous vous entendons chantonner « Home sweet home » ! Pour réussir votre come-back et vous épargner un coup de stress, une bonne préparation est essentielle.  C’est parti pour un tour d’horizon sur les démarches à effectuer ! 

Diplôme en poche, vous êtes prêt à intégrer le monde du travail

Mission accomplie, vous voilà prêt à entamer une brillante carrière professionnelle, mais avez-vous préparé le terrain ?
Nous vous recommandons de prendre contact avec des amis, des connaissances qui ont déjà franchi le pas. Leur retour d’expérience vous aidera à vous faire une idée claire sur les opportunités possibles dans votre secteur d’activité.

Vous pouvez également vous servir des plateformes sociales (Facebook, LinkedIn…) pour développer votre propre réseau et renforcer votre image. N'hésitez pas à contacter directement les recruteurs pour faire valoir vos compétences et augmenter vos chances de trouver LE poste que vous convoitez.  

Réintégration professionnelle après une expatriation

Si vous êtes salarié français expatrié à l’étranger, vous réintégrez naturellement votre entreprise. 
Dans certains cas, des difficultés de réintégration peuvent avoir lieu et vous pourriez être « étonné » par les changements organisationnels ou fonctionnels au sein de votre société. Pensez à maintenir de bonnes relations avec vos collègues restés à domicile pour être informé des divers changements. 

Droit au chômage après une expatriation

Si votre expatriation ne rentre pas dans le cadre d’une mission à l’étranger ou si votre employeur met fin à votre contrat de travail, trouver un job dès votre retour est prioritaire. Entre temps, vous aurez droit aux allocations chômage uniquement si :

  • Vous avez travaillé dans l’Espace Économique Européen 
  • Vous avez travaillé hors de l’Espace Économique Européen mais le siège de votre entreprise est situé en France.

Se « réaffilier » à la Sécurité sociale après une expatriation

Une (fausse) idée reçue : Il suffit de rentrer définitivement en France pour être affilié de nouveau au régime de la Sécurité sociale. 

Si vous êtes de retour de l’Espace Économique Européen (EEE) ou d’un pays lié avec la France par un accord de Sécurité Sociale, n’emballez pas vos cartons avant de demander le formulaire E 104 (le nom du formulaire varie en fonction de votre pays d’accueil) ! Ce document vous permettra de faire valoir vos droits auprès de la Sécurité sociale française.

Si votre pays d’accueil est en dehors de l’EEE, un délai de carence de 200 heures de travail cumulé sur 3 mois devient alors obligatoire pour bénéficier de la protection sociale. 

Quelques démarches à faire avant et après le retour d’une expatriation

  • Demandez un quitus fiscal si vous avez réglé des impôts à l’étranger
  • Déclarez vos comptes à l’étranger auprès d’une banque
  • Rendez-vous à la préfecture pour transformer votre permis de conduire étranger en permis français (s’il y a un accord de réciprocité) dans un délai d’un an suivant votre retour.
  • Rendez-vous à la préfecture pour faire immatriculer votre voiture (dans le cas où celle-ci était immatriculée à l’étranger) dans un délai de 4 mois suivant votre retour.

Deux conseils Bonus 

Planifiez vos tâches : Dressez une liste de toutes les choses que vous devriez réaliser avant votre retour. Renseignez toutes les tâches quotidiennes et hebdomadaires sur un fichier Excel et gardez-le à portée de main. Ainsi, vous évitez les interminables post-it !

Gardez une attitude positive : La « vibe » positive ne dépend pas nécessairement d’un pays, vous pouvez lister tous les aspects avantageux de votre retour en France. Commencez par le repérage de votre futur quartier, ainsi vous aurez une vision approximative de ce à quoi pourrait ressembler votre nouvelle vie !


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
Santé

Le remboursement des soins dentaires à l’étranger

Chaque année, plusieurs milliers de français partent à l’étranger pour leurs soins dentaires, notamment pour se faire poser des prothèses ou des implants. Leur principale motivation est de faire des économies sur des soins trop chers, peu ou pas remboursés en France. C’est ce qu'on appelle le tourisme dentaire. On fait le point sur le remboursement des soins dentaires à l’étranger par la Sécurité sociale et par la complémentaire santé.

blog1
  •  
  •  
Vie quotidienne

La mobilité internationale des étudiants en situation de handicap

L’accès à la mobilité internationale reste très difficile pour les étudiants en situation de handicap et pourtant elle fait partie intégrante du parcours des études supérieures. Entre les difficultés d’accès aux soins, les complications liées aux transports, les barrières administratives et les problèmes liés à l’accompagnement à la vie personnelle et sociale, vous serez confronté à de nombreuses difficultés. Mais pas de panique ! Voici nos conseils pour vous aider à y remédier.

blog1
  •  
  •  
PVT

États-Unis : les alternatives au PVT

Vous désirez voyager aux États-Unis et vous cherchez des alternatives au PVT pour y aller ? Découvrez les différentes options possibles pour séjourner au pays de l'Oncle Sam et préparez vos valises pour vivre le rêve américain !