Santé
Publication : 15 DÉC. 22
Mise à jour : 29 DÉC. 23
5 MIN

La turista, 5 bons réflexes pour l'éviter et passer de bonnes vacances

Santé

Quand on a faim ou soif, on pense rarement à la qualité des aliments ou de l’eau…. Mais quelques heures plus tard, si des contractions brusques surviennent, semblables à des crampes intestinales, on a sûrement attrapé la turista !

Qu’est-ce que la turista ?

Habituellement appelée la diarrhée du voyageur, la turista est une maladie qui entraîne de petits désordres intestinaux à la suite d’un manque d’hygiène (aliment mal nettoyé, eau impropre…).

Souvent bénigne, la turista est la hantise du voyageur ! Elle apparaît le plus souvent pendant les trois premiers jours du voyage. Cette diarrhée glaireuse et purulente est la conséquence d’une contamination souvent bactérienne, parfois virale ou parasitaire, due à la présence des germes dans l’eau ou les aliments consommés.

assurance_sante_voyage_a_letranger_heyme_world_pass

Les zones à risque où pouvez-vous attraper cette maladie

Évidemment, toutes les destinations ne sont pas concernées. La turista est fréquente dans les pays tropicaux ou tempérés où les conditions d’hygiène sont précaires, notamment en Amérique latine, en Afrique, en Asie du Sud-Est…

Quelle que soit la durée de votre séjour, renseignez-vous sur les conditions d’hygiène et informez-vous sur votre prochaine destination.

Quelles sont les personnes à risque ?

Si la turista reste une maladie normale pour les personnes en bonne santé, elle peut présenter un risque plus élevé chez les personnes les plus fragiles : personnes âgées, personnes atteintes d’une maladie chronique ou d’une maladie intestinale inflammatoire, personnes immunodéprimées, enfants de moins de deux ans…

Quelles en sont les causes ?

La diarrhée du voyageur est le résultat d’une ingestion de bactéries de type salmonelle, shigella, Escherichia coli… présentes dans une boisson ou un aliment. Elle peut aussi être due à un virus (rotavirus) et très rarement à des parasites (amibes).

Les touristes les plus touchés par la turista sont ceux en provenance de pays où le niveau d’hygiène est élevé. La présence de certaines bactéries invasives dans le corps peut créer un réel problème, car l’organisme n’a pas l’habitude de rencontrer des germes dans ces proportions au quotidien.

Aussi une hygiène insuffisante, et l’utilisation d’eau non potable peuvent provoquer une turista.

Quelles sont ses symptômes ?

Deux principaux symptômes existent pour reconnaître cette maladie :

  • La diarrhée

Elle se caractérise par l’émission soudaine de selles molles ou liquides et persiste généralement de 3 à 5 jours. Elle est souvent associée à des douleurs abdominales ou des crampes intestinales. Parfois, des nausées et vomissements sont aussi observés. La diarrhée risque aussi d’induire une perte de poids à cause de la perte d’appétit et peut éventuellement être accompagnée d’une fièvre.

  • La déshydratation

Bouche sèche, soif intense, peau froide et pâle… sont les signes de la déshydratation due à la perte de l’eau et des sels minéraux du corps. Quand la turista touche le tube digestif, elle peut entraîner une déshydratation grave, surtout chez les personnes âgées, les enfants et les personnes dont le système immunitaire est fragile.

Comment se faire soigner ?

La prévention de la diarrhée des voyageurs passe avant tout par une alimentation saine et équilibrée et une bonne hydratation. Le traitement repose essentiellement sur la réhydratation et quelques conseils diététiques.

Il existe des traitements pour atténuer la douleur et traiter la maladie comme les antibiotiques, les anti-diarrhéiques, les antispasmodiques, les antiémétiques … Respectez les doses. Si vous suivez un traitement médical ou que vous êtes allergique à certains composants, il faut demander l’avis d’un médecin ou du pharmacien.

  • Privilégiez une alimentation riche en sodium et en potassium et des féculents pauvres en fibres alimentaires ;
  • Privilégiez aussi les pâtes et le riz bien cuits, les gâteaux secs ou encore la banane ;
  • Évitez les épices et autres ingrédients susceptibles d'irriter votre muqueuse intestinale et buvez régulièrement de l’eau pour vous réhydrater.

Avec un traitement adapté, la maladie peut se résorber en quelques jours. Si la fièvre persiste au-delà de 3 jours et que les symptômes s’aggravent, consultez un médecin.

Quand consulter un médecin ?

Dans certains cas, la turista entraîne des conséquences graves et nécessite une consultation médicale surtout chez les personnes les plus vulnérables.

Si la diarrhée persiste et qu’elle est accompagnée d’une fièvre intense, de vomissements et de sang dans les selles, une consultation en urgence est indispensable.

Pour voyager en toute sérénité et anticiper de telles situations imprévues, HEYME World Pass vous propose une assurance voyage complète. Cette assurance prend en charge vos soins médicaux inopinés, y compris ceux liés à des problèmes de santé tels que la turista. Avec HEYME, vous pouvez ainsi bénéficier de l'assistance médicale nécessaire en cas d'urgence, ce qui vous permet de voyager en toute tranquillité.

Renseignez-vous sur nos formules !

Comment prévenir la turista ?

Pour éviter de gâcher votre voyage, voici 5 bons réflexes pour éviter la turista :

Soyez vigilant à la qualité de l’eau et évitez celle du robinet !

Le risque numéro 1 d’attraper la diarrhée des voyageurs est l’eau non potable. La contamination se fait essentiellement par l’eau souillée, alors informez-vous sur la qualité de l’eau du pays où vous vous rendez.

L’eau du robinet contient souvent des bactéries. Si vous avez le moindre doute, évitez-la. Cela s’applique aussi aux glaçons, aux crudités et à tout autre aliment rincé à l’eau du robinet. Faites attention à ne pas avaler l’eau quand vous vous brossez les dents.

Vous pouvez consommer l’eau traitée, en bouteille ou désinfectée. Des pastilles sont disponibles en pharmacie pour purifier l’eau et la rendre potable. Il est également possible de la faire bouillir avant de la boire pour éliminer les germes.

Faites attention aux types d’aliments que vous consommez !

L’intoxication alimentaire est l’une des principales causes de la diarrhée des voyageurs. Vérifiez bien que les aliments que vous mangez sont bien cuits et que le restaurant respecte les normes de sécurité et d’hygiène liées à la préparation et à la conservation des denrées alimentaires.

  • Évitez les produits laitiers et les œufs pas assez cuits ;
  • Privilégiez le lait pasteurisé ;
  • Évitez les crustacés, les huîtres et les fruits de mer crus ;
  • Mangez les viandes et les poissons bien cuits ;

Adoptez une bonne hygiène en vous lavant les mains régulièrement

Se laver les mains régulièrement avant chaque repas et après chaque passage aux toilettes est indispensable pour éviter les infections digestives. Ayez toujours sur vous un gel hydroalcoolique ou des lingettes pour désinfecter vos mains.

Écoutez votre organisme

Lors de votre séjour à l’étranger, vous serez confronté à un nouveau mode de vie, à de nouvelles habitudes de consommation, au décalage horaire, aux changements de climat… Bref, autant de facteurs qui peuvent entraîner des répercussions néfastes sur votre santé. Votre corps a besoin d’un temps d’adaptation. Pour éviter de tomber malade pendant votre voyage, soyez attentif aux signaux émis par votre corps.

Préparez une petite trousse à pharmacie

Avant de partir en voyage, pensez à préparer une petite trousse à pharmacie avec :

  • du gel hydroalcoolique et des lingettes antiseptiques ;
  • des pastilles de purification d’eau ;
  • des anti-diarrhéiques ;
  • des antispasmodiques ;
  • des antiémétiques ;

Bon à savoir :

Avant votre départ, il est possible de consommer des probiotiques ou des levures lactiques sous forme de gélules ou de poudre pour fortifier votre flore intestinale.

La turista, ou diarrhée des voyageurs, demeure une préoccupation commune des globe-trotters. Cependant, en adoptant des mesures préventives simples, il est possible de réduire considérablement ses risques et explorer le monde en toute tranquillité.


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
PVT
31 MAI. 24
3 MIN

Comment déclarer vos impôts au Canada lors d’un PVT ?

Découvrez comment déclarer vos impôts au Canada pendant votre PVT en toute conformité et évitez ainsi tout tracas fiscal durant votre séjour.

blog1
  •  
  •  
PVT
31 MAI. 24
4 MIN

Obtenir le Numéro d'assurance Sociale (NAS) pendant son PVT au Canada

Saviez-vous que sans NAS, il est impossible de décrocher un job en tant que PVTiste au Canada ? Mais c'est quoi au juste un NAS ? Et comment l'obtenir ? On vous explique tout dans cet article !

blog1
  •  
  •  
PVT
31 MAI. 24
3 MIN

Système de santé au Canada : comment ça fonctionne ?

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le système de santé au Canada, en tant que participant au Programme Vacances-Travail (PVT).