Détente & loisirs
Publication : 15 DÉC. 22
Mise à jour : 26 JANV. 24
4 MIN

Détaxes : comment fonctionne le duty free ?

Détente & loisirs

Faire du shopping au décollage ou à l’atterrissage est une expérience à part entière et unique. Mais derrière les comptoirs et les vitrines alléchantes, n’y a-t-il vraiment que des aubaines ? Découvrons ensemble le mystère du Duty free !

Un peu d’Histoire…

La première boutique Duty free s’est ouverte en 1946, à l’aéroport de Shannon dans l’Ouest de l’Irlande, à l’initiative de Brendan O'Regan.

Le concept est né lors des premiers vols transatlantiques, il s’agissait de permettre aux riches passagers qui les empruntaient de pouvoir acheter des marchandises à faible coût lors des escales de ravitaillement entre les destinations européennes et américaines.

Le succès fut immédiat.

assurance_sante_voyage_a_letranger_heyme_world_pass

En quoi consiste le Duty free ?

Duty free est un anglicisme qui signifie sans taxe. Les espaces Duty free désignent donc des boutiques ou des comptoirs proposant des produits de qualité et luxueux à des prix ultra compétitifs car exemptés de taxe. Ils sont situés dans les zones d’embarquement des aéroports mais aussi à bord des avions.

Une fois les valises déposées dans les soutes et toutes les formalités finalisées, le stress n’y est plus. Alors que faire pendant cette attente avant l’embarquement ? Lire un livre, regarder des vidéos ? Et pourquoi pas faire du shopping ? Tout est fait dans les boutiques Duty free pour que les passagers dépensent leur moindre euro ou dollar.

Quels sont les produits éligibles à la détaxe ?

De la montre de luxe à la petite peluche pour bébé, l'offre de produits proposés dans les boutiques Duty free est très large.

Il s’agit généralement de produits de grande consommation, notamment des produits cosmétiques, des parfums, des accessoires, des articles de bijouterie ou de maroquinerie, des vêtements, des chaussures, des appareils multimédias, du tabac, de l’alcool, etc. mais aussi des snacks, tels que des bonbons et confiseries, des biscuits, des barres de chocolat … Dans les espaces Duty free, les produits de luxe côtoient ceux de consommation courante pour le plus grand bonheur des voyageurs/consommateurs.

Quelle quantité de produits peut-on acheter et transporter ?

Afin d’éviter la surcharge de l’avion et la revente illégale des produits détaxés, les quantités achetées peuvent être soumises aux réglementations douanières du pays concerné et doivent respecter la limite maximale des produits autorisés.

Les ventes hors taxe ne sont pas valables à toutes les destinations et dépendent du pays dans lequel vous vous rendez.

Les biens acquis dans le cadre d’un voyage en dehors de l’Union européenne sont assujettis à la TVA.

Attention ! Quelques restrictions s'appliquent à l'achat d’un certain nombre de produits, notamment les boissons alcoolisées et le tabac.

La réglementation relative à l'importation de tabac à l'intérieur et à l'extérieur de l'Union européenne

En revenant d’un pays de l’UE, la limitation est fixée à

  • 200 cigarettes (soit une cartouche) ;
  • 250 g pour le tabac à fumer ;
  • 50 unités pour les cigares ;
  • 100 unités pour les cigarillos.

Il est possible de cumuler plusieurs types de tabac à condition de ne pas dépasser la limite autorisée.

Si vous rapportez du tabac d'un pays extérieur à l'Union européenne, vous devrez respecter les conditions relatives à l'âge, aux quantités autorisées et à la consommation de ces produits. Ces quantités ne sont pas cumulables. Cependant, un assortiment peut être proportionnel.

Attention !

Les mineurs de moins de 17 ans ne sont pas autorisés à acheter du tabac ou de l'alcool.

De plus, les quantités importées doivent être utilisées à des fins personnelles et non dans une perspective de revente, illégale.

Les règles relatives à l’alcool

Les règles d'importation applicables aux boissons alcooliques varient selon la catégorie d'alcool importé : fermenté, distillé, spiritueux, bière, vin...

Si vous rentrez d’un pays de l’UE, vous pouvez rapporter :

  • 10 litres de vodka, du whisky, du gin… ;
  • 20 litres du porto, du vermouth ou du madère ;
  • 90 litres du vin dont 60 litres maximum du vin pétillant ;
  • 110 litres de bière.

En cas de retour d’un pays hors de l’UE, vous avez droit à :

  • 4 litres du vin non mousseux
  • 16 litres de bière

Il est également possible de rapporter d’autres catégories d’alcool en respectant la quantité permise :

  • 1 litre pour les boissons alcooliques de plus de 22 degrés. Il en est de même pour l’alcool éthylique non dénaturé de plus de 80 degrés.
  • 2 litres de vin fortifié ou mousseux.

Bon à savoir :

Les travailleurs frontaliers ainsi que les îles et territoires européens sont soumis à une réglementation spécifique en matière d’importation d’alcool et de tabac.

Conseil bonus 

Quel est l’intérêt de réaliser de réelles économies dans les boutiques Duty free si vous avez l’infortune de perdre vos bagages ou si vous êtes victime d’un vol ? Pour parer à cette éventualité, la souscription d’une assurance voyage est indispensable !

Acteur majeur dans le domaine de la mutuelle, HEYME vous propose une assurance voyage adaptée pour couvrir vos frais de santé en cas de maladie ou d’accident à l’étranger. D'autres garanties sont incluses telles que l’assurance rapatriement et l’assurance perte et vol de vos bagages et effets personnels ...

Je découvre HEYME World Pass

Duty free : quel est le montant pour obtenir une détaxe ?

Pour bénéficier d’une détaxe, le montant de tous les produits achetés dans la même boutique, le même jour en France doit être supérieur à 100 € TTC.

Les bonnes et les mauvaises affaires dans les boutiques de Duty free ?

Le Duty free est sans aucun doute un business rentable. Les boutiques profitent de l’exonération de la taxe pour augmenter considérablement la marge commerciale sur les produits proposés. Certains produits tels que les cosmétiques, les parfums ou les montres peuvent valoir le détour, d’autres moins. Méfiez-vous notamment des prix “imbattables” qui sont affichés, et pensez à regarder d’autres critères comme le ratio prix/quantité pour les denrées alimentaires que vous convoitez.

Afin que le Duty free reste une bonne affaire et pas un piège à gogo, soyez vigilant !

Que ce soit pour dénicher des articles de luxe à des prix avantageux ou pour explorer une diversité de produits locaux, le shopping en Duty free est une étape incontournable dans le parcours de nombreux voyageurs.


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
Assurance
5 OCT. 23
4 MIN

Ilios International, Le Nouveau Partenaire de HEYME World Pass

Vous faites sans doute partie de ceux qui n'hésitent pas à se lancer dans une aventure à l'étranger. Mais une fois sur place, certains évènements imprévus peuvent perturber votre séjour. Que faire si vous êtes seul(e) dans ce cas ? Contactez Ilios International !

blog1
  •  
  •  
Vie quotidienne
23 FÉVR. 24
4 MIN

L'immersion linguistique : principes, avantages et formules

L’immersion linguistique est souvent mise en avant lorsqu'il s’agit d’apprendre ou de parfaire une langue étrangère. Elle paraît être la solution la plus simple et la plus efficace. Elle se décline en différentes formules et présente de nombreux avantages. On vous explique tout.

blog1
  •  
  •  
Détente & loisirs
26 JANV. 24
4 MIN

Détaxes : comment fonctionne le duty free ?

Faire du shopping au décollage ou à l’atterrissage est une expérience à part entière et unique. Mais derrière les comptoirs et les vitrines alléchantes, n’y a-t-il vraiment que des aubaines ? Découvrons ensemble le mystère du Duty free !