Santé

Voyager avec des médicaments : réglementation et guide pratique !

Publié le 19-03-2019
Santé

La réglementation en matière de transport de médicaments change considérablement d’un pays à un autre. Avant de partir en voyage, renseignez-vous sur les protocoles en vigueur et surtout munissez-vous des autorisations nécessaires.

Médicaments pour maladies chroniques

En cas d’affections de longue durée (ALD), les médicaments accompagnés d'une ordonnance ou d'une déclaration médicale, sont autorisés en cabine comme en soute d'avion.

Il n'existe aucune restriction quant à la quantité à transporter. Pensez donc à acheter vos médicaments en grandes quantités pour profiter de votre voyage en toute sérénité.

Y a-t-il des restrictions pour les médicaments liquides ?

Le transport des liquides médicalement nécessaires dans votre bagage à main n’est soumis à aucune restriction particulière. Les voyageurs sont donc autorisés à emballer leurs médicaments liquides, dans la limite du raisonnable.

Vous n'avez pas non plus besoin de les placer dans un emballage spécifique. Utilisez simplement une trousse à médicaments. Toutefois, si vous les transportez en cabine, vous devez en avertir l’agent de contrôle.

Qu’en est-il des contrôles douaniers ?

Les lois varient en fonction des pays et des molécules concernées. Théoriquement, sont admis aux contrôles douaniers tous médicaments :

  • destinés à un usage personnel
  • transportés dans vos bagages
  • en quantité raisonnable, soit 3 mois de traitement sans ordonnance (et avec si quantités supérieures).

Comment conserver mes médicaments pendant le voyage ?

Si certains médicaments peuvent être conservés à la température ambiante (en dessous de 25°C), d’autres exigent des conditions de conservation plus strictes, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Si vous voyagez, par exemple, avec des boîtes d'insuline, sachez qu’elles doivent être transportées dans des sacs isothermes, entre 2 et 8°.

Puis-je transporter des seringues et autres équipements médicaux ?

Selon les règles générales de sécurité, il n’est pas autorisé de transporter des seringues en cabine. La question est différente pour ceux qui ont besoin de prendre des médicaments. Il suffit de présenter une autorisation certifiée ou une ordonnance en justifiant l’usage.

Il sera également nécessaire d'informer le personnel lors de la phase d'enregistrement et de montrer vos seringues, insérées idéalement dans un sac transparent, à l’embarquement.

Quid de l'achat des médicaments à l’étranger ?

Partez tout simplement avec une ordonnance en dénomination commune internationale (DCI) pour limiter les erreurs de prescriptions à l’étranger.

Demandez également à votre médecin ou pharmacien des informations détaillées sur les médicaments prescrits, disponibles dans votre destination (composition, nom, marques équivalentes, etc.).

Ces médicaments qui inquiètent !

Les médicaments autorisés en France peuvent être illégaux dans d’autres pays. C’est le cas notamment des stupéfiants et des psychotropes prescrits en cas d’anxiété, de dépression ou de troubles psychotiques. Au Japon ou aux Émirats Arabes Unis, le transport de ces classes de médicaments peut être à l’origine d’ennuis considérables.

En Géorgie, par exemple, si vous voyagez avec de la codéine sans ordonnance, vous pouvez facilement finir derrière les barreaux. Pour les autorités géorgiennes, certains analgésiques sont considérés comme une drogue.

Vous l’avez compris, pour transporter vos médicaments en toute sécurité, munissez-vous de l’ordonnance médicale.

Prise en charge des médicaments achetés à l’étranger

Sécurité Sociale

L’Assurance Maladie n’accepte pas la délivrance de médicaments pour une durée supérieure à trois mois. Pour obtenir une couverture, votre médecin vous fournira une ordonnance médicale avec la mention « séjour à l’étranger ».

Pour vos médicaments achetés en Europe, il suffit de compléter le formulaire S3125 « soins reçus à l’étranger » et de le retourner à votre Caisse d’assurance maladie avec les factures acquittées.

Partir avec une assurance internationale

En dehors de l'Union Européenne, la sécurité sociale ne prendra pas en charge vos frais de médicaments. Nous vous recommandons de souscrire à une assurance internationale complète de type World Pass, garantissant le remboursement de vos frais médicaux inopinés, à leurs coûts réels et sans franchise.

Conseils pratiques

  • Si vous changez de fuseau horaire, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien de planifier les doses et les heures de prise de vos médicament.
  • Les médicaments doivent être conservés dans leur emballage d'origine et avec la notice, pour qu’ils soient reconnaissables.
  • Si vous voyagez avec des médicaments en cabine, il est important de les présenter à l’agent de contrôle dans un sac à part.
  • Le risque zéro n’existe pas. Divisez vos médicaments en deux lots pour limiter les risques en cas de perte, de vol ou de retard de vos bagages. Gardez une partie avec vous en cabine et mettez le reste dans vos valises en soute, avec une copie de votre ordonnance.

Pour plus de conseils, rendez-vous sur la thématique "santé" de votre destination sur notre site partenaire Ready To Go.


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
Santé

Le remboursement des soins dentaires à l’étranger

Chaque année, plusieurs milliers de français partent à l’étranger pour leurs soins dentaires, notamment pour se faire poser des prothèses ou des implants. Leur principale motivation est de faire des économies sur des soins trop chers, peu ou pas remboursés en France. C’est ce qu'on appelle le tourisme dentaire. On fait le point sur le remboursement des soins dentaires à l’étranger par la Sécurité sociale et par la complémentaire santé.

blog1
  •  
  •  
Vie quotidienne

La mobilité internationale des étudiants en situation de handicap

L’accès à la mobilité internationale reste très difficile pour les étudiants en situation de handicap et pourtant elle fait partie intégrante du parcours des études supérieures. Entre les difficultés d’accès aux soins, les complications liées aux transports, les barrières administratives et les problèmes liés à l’accompagnement à la vie personnelle et sociale, vous serez confronté à de nombreuses difficultés. Mais pas de panique ! Voici nos conseils pour vous aider à y remédier.

blog1
  •  
  •  
PVT

États-Unis : les alternatives au PVT

Vous désirez voyager aux États-Unis et vous cherchez des alternatives au PVT pour y aller ? Découvrez les différentes options possibles pour séjourner au pays de l'Oncle Sam et préparez vos valises pour vivre le rêve américain !