Vie quotidienne

Voyager avec des enfants en bas âge

Publié le 13-03-2020
Vie quotidienne

Voyager avec de jeunes enfants c’est difficile mais ce n'est pas impossible. Avec un peu d’organisation et quelques astuces, tu pourras profiter de tes vacances avec tes petits bouts de chou.

Voici un manuel simple de conseils, pour un voyage sans stress.

1. Prévois du temps d’avance

Avec des enfants, les choses prendront certainement un peu plus de temps que prévu. Ce n’est pas grave et c’est normal, l’important est de le savoir et d’anticiper. Si tu voyages en avion, le temps passé à l’enregistrement ou encore à l’embarquement peut être un peu rallongé !

Rends-toi à l’aéroport au moins 4 heures à l’avance et effectue toutes tes démarches sans stress.

2. Voyage aussi léger que possible

Par manque d’expérience, les parents ont tendance à emporter presque tout ce que les enfants utilisent à la maison. Résultat : les valises sont pleines à craquer, les déplacements sont compliqués et au mieux 50% des affaires seulement sont utilisées.

Que ce soit pour toi ou pour tes enfants, ne prends que l’essentiel. Au besoin, tu peux toujours faire du shopping sur place et puis il y a généralement suffisamment d’occupation pour les enfants pendant les vacances.

3. Réserve ton hôtel à l’avance

Seul, tu peux te promener toute la journée avant de te rendre à l’hôtel. Cela ne fonctionne pas vraiment quand tu voyages avec des enfants en bas âge.

Après un long trajet, il est important que tes enfants profitent d’un petit moment de repos. Réserve idéalement le logement avant ton arrivée. Pour plus de flexibilité, tu peux réserver la première ou la deuxième nuit à l'avance, et décider après du lieu de séjour pour le reste du voyage.

4. Prépare tes enfants au voyage

Parler avec tes enfants du voyage est très important. S’ils sont confrontés à de nouvelles situations sans avoir été préparés, ils peuvent rapidement stressés.

Passe en revue les grandes lignes du voyage. Tes enfants sauront à quoi s'attendre et, par conséquent, seront plus à l'aise (surtout s’il s’agit de leur premier voyage). Tu peux leur expliquer les démarches de sécurité à l’aéroport, dans l’avion, comment se comporter tout au long du voyage, le déroulement des journées sur place...

5. Garde toujours un œil sur ton enfant

À l’étranger, dans un pays qu’on ne connaît pas avec une langue qu’on ne maîtrise pas, perdre son enfant de vue peut être source de stress intense. Tu peux acheter des petits trackers GPS que tu peux facilement attacher à leurs chaussures ou à leurs ceintures. Ce dispositif t’alertera si tes enfants s'éloignent trop et il indiquera leur position.

6. Note tes coordonnées et mets-les dans les poches de tes enfants

Sois prêt à toutes les situations. Commence par écrire tes coordonnées sur un bout de papier et place-le dans la poche de tes enfants. Si jamais ils s’égarent, tu pourras être contacté plus facilement.

Pense à noter :

  • Ton nom complet
  • Ton numéro de téléphone
  • L’adresse et le numéro de téléphone de ton hôtel actuel
  • Ton adresse e-mail
  • Ton compte sur les RS

7. Emporte des médicaments de base

Les enfants en bas âge peuvent rapidement tomber malades. Pour éviter que leur état de santé ne s’aggrave, pense à prendre des médicaments contre les allergies, les maux d’estomac, la fièvre… En plus, à l’étranger les frais de santé peuvent vite grimper !

Si un de tes enfants suit un traitement sur ordonnance, pense à consulter son pédiatre pour connaître la marche à suivre pendant le voyage.

8. N’oublie pas les documents d'identification

Si tu voyages sans l’autre parent ou avec des enfants qui ne sont pas les tiens, tu peux avoir besoin de documents supplémentaires ou d’une autorisation de voyage.

Dans les deux cas, on peut par exemple te demander :

  • Les certificats de naissance
  • Les copies d'actes de naissance
  • Une attestation de l’autre parent

Souvent, les documents devront être notariés et présentés en anglais ou dans la langue de ta destination.

9. Souscris à une assurance santé internationale

Quand on voyage, on se projette facilement dans les beaux moments. Pourtant, on doit aussi se préparer à des scénarios moins drôles car un accident est vite arrivé... Une chute, des maux de ventre ou une hospitalisation peut coûter très cher à l’étranger.

Pour voyager sereinement en Europe et dans le reste du monde, tu peux souscrire à un contrat d’assurance santé à l’étranger.

HEYME WorldPass offre une couverture partout dans le monde ! Quelle que soit l’option choisie, c’est :

  • un remboursement à 100% des frais réels des dépenses de santé,
  • une prise en charge complète en cas d’hospitalisation,
  • une assistance rapatriement
  • une assurance bagages
  • une assurance responsabilité civile
  • une assistante juridique

En quelques clics, trouve LA formule qui te convient, souscris en ligne et profite d’une couverture complète pour vivre ton séjour en toute tranquillité !

Nos conseillers sont disponibles par téléphone 01 83 65 00 37 du lundi au vendredi de 09h à 19h, par mail et/ou sur nos réseaux sociaux (Facebook et Instagram).

Pour plus d’informations, tu peux consulter notre site internet HEYME WORLD PASS.


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
Détente & loisirs

Détaxes : comment fonctionne le duty free ?

Vous souhaitez faire du shopping dans les boutiques duty free ? C'est possible ! Et pourtant, il est important de bien comprendre le fonctionnement et le mystère du duty free pour que votre expérience soit une bonne affaire et non pas un piège.

blog1
  •  
  •  
Santé

Le remboursement des soins dentaires à l’étranger

Chaque année, plusieurs milliers de français partent à l’étranger pour leurs soins dentaires, notamment pour se faire poser des prothèses ou des implants. Leur principale motivation est de faire des économies sur des soins trop chers, peu ou pas remboursés en France. C’est ce qu'on appelle le tourisme dentaire. On fait le point sur le remboursement des soins dentaires à l’étranger par la Sécurité sociale et par la complémentaire santé.

blog1
  •  
  •  
Vie quotidienne

La mobilité internationale des étudiants en situation de handicap

L’accès à la mobilité internationale reste très difficile pour les étudiants en situation de handicap et pourtant elle fait partie intégrante du parcours des études supérieures. Entre les difficultés d’accès aux soins, les complications liées aux transports, les barrières administratives et les problèmes liés à l’accompagnement à la vie personnelle et sociale, vous serez confronté à de nombreuses difficultés. Mais pas de panique ! Voici nos conseils pour vous aider à y remédier.