Formalités

Se rendre aux États-Unis après la réouverture des frontières

Publié le 01-10-2021
Formalités

Les États-Unis, destination touristique incontournable, que ce soit pour sa diversité, la beauté de ses sites naturels ou encore sa richesse culturelle.

Pays le plus touché au monde par la pandémie de Covid-19, les États-Unis ont mis en place le "Travel ban". Ce décret interdisait aux voyageurs internationaux, l’accès au sol américain depuis mars 2020.

Depuis peu, la première puissance économique mondiale a annoncé la réouverture de ses frontières à l’ensemble des voyageurs vaccinés pour novembre 2021 sous certaines conditions, explications.

Période pré-Covid, les formalités d’entrée

En tant que ressortissant français, vous avez besoin d’un passeport en cours de validité pour un séjour inférieur à 90 jours (3 mois).

Aucun visa n’est nécessaire mais vous devez obtenir une autorisation électronique de voyage (Esta) avant votre départ. Cette demande s’effectue en ligne sur le site du "Department of Homeland Security", avec votre passeport et votre carte bancaire. Le coût de cette autorisation est de 14 $.

En cas de réponse favorable, l’autorisation est généralement délivrée dans les 72 heures suivant votre demande. Elle est valable 2 ans et permet de se rendre aux États-Unis plusieurs fois sans avoir besoin de la renouveler.

Si votre passeport expire avant ce délai (2 ans), l'autorisation électronique expire aussi.

L’Esta n’est pas exigée si vous avez l’intention de vous rendre aux États-Unis via le Canada ou le Mexique par la route ou en train. Vous devrez simplement remplir le formulaire I-94 et régler un droit de passage (6 $).

Période Covid, l’apparition de nouvelles mesures

Les autorités américaines ont procédé à la mise en place de plusieurs mesures visant à restreindre voire à interdire l’accès au sol américain afin de tenter de ralentir la progression du virus et de ses variants.

Le Travel ban

Instauré par le gouvernement américain depuis mars 2020 et renouvelé par le président Joe Biden après son investiture, le "Travel ban" interdit l’entrée sur le territoire américain aux voyageurs étrangers en provenance de France, des pays de l’espace Schengen, du Royaume-Uni et de l’Irlande ou qui y ont séjourné pendant les 14 jours précédant leur voyage.

Le "Travel ban", ne se limite pas qu’aux voyages touristiques mais également aux voyages d’affaires professionnels ainsi qu’aux expatriés européens détenteurs d’un permis de travail américain.

Le National Interest Exceptions (NIE)

Le National Interest Exceptions ou plus connu sous le nom de (NIE), est une autorisation exceptionnelle accordée par les autorités consulaires américaines pour motif impérieux ou dans le cadre de l'exercice d'une activité économique importante aux États-Unis.

En pleine pandémie, les conditions d’attribution ont été particulièrement restreintes. De ce fait, certaines catégories de voyageurs n’étaient plus éligibles au NIE (experts, spécialistes techniques, cadres supérieurs, investisseurs, athlètes professionnels…), sauf si le voyage devait servir à soutenir un secteur d’infrastructures ou à créer et maintenir des emplois aux États-Unis.

Certains étudiants, journalistes et voyageurs pour motif humanitaire, de santé publique ou servant l’intérêt de la sécurité nationale des États-Unis ont vu leur éligibilité maintenue.

Période Covid, l’apparition de nouvelles mesures - Travel Ban - HEYME World Pass

Période post-Covid, qu’est-ce qui a changé ?

Le lundi 20 septembre 2021, la Maison Blanche a annoncé la levée du "Travel ban", à compter de début novembre, de la même année. Désormais, les voyageurs vaccinés issus notamment de l'Union Européenne auront accès au sol américain, sous certaines conditions.

Vous pourrez vous rendre aux États-Unis sauf si vous avez un lien (double nationalité, séjour après février 2021) avec les pays suivants : Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie ou Yémen.

En plus des formalités d’entrée d’usage classique (Esta), en tant que citoyen français souhaitant se rendre sur le sol américain, vous devrez :

  • Être entièrement vacciné (deux doses) et présenter une preuve de vaccination contre le covid-19,

  • Effectuer un test PCR dans les trois jours précédant votre voyage vers les États-Unis,

  • Porter un masque et vous soumettre aux règles sanitaires nationales et locales en vigueur

Côté vaccination, seuls les vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna et Johnson&Johnson (Janssen) sont reconnus par la FDA, l'agence américaine du médicament.  Le vaccin AstraZeneca est accepté au Canada mais pas encore autorisé aux États-Unis.

Quelques exceptions sont faites pour les enfants non éligibles à la vaccination.

Les compagnies aériennes mettront en place un système de suivi afin de collecter les informations qui permettront de contacter et de localiser les voyageurs, en cas d’exposition au Covid-19.

À l'heure actuelle, seuls les ressortissants de nationalité américaine et les résidents permanents aux États-Unis titulaires d'une carte verte, peuvent rejoindre le territoire américain. Les parents ou tuteurs d’un ressortissant ou d’un résident permanent des États-Unis, peuvent le rejoindre à condition qu'il soit célibataire et âgé de moins de 21 ans, comme précisé par le Consulat général de France à New York.

Les Américains non vaccinés à l’étranger qui souhaitent retourner aux États-Unis, devront effectuer deux tests : un premier 24 heures avant de quitter le pays et un deuxième, une fois sur le sol américain.

Quarantaine et couvre-feu, toujours en vigueur ?

Dans certains pays, la quarantaine est imposée aux touristes et aux voyageurs. Selon le pays concerné, la quarantaine ou isolement total, peut durer quelques jours voire plusieurs semaines.

Aux États-Unis, la quarantaine n’est pas systématique, elle varie selon l’état où vous comptez vous rendre. Il est donc recommandé de consulter de manière régulière, les sites des départements de santé des différents États américains ou la rubrique Conseils aux Voyageurs du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères afin d’être tenu informé continuellement de l’évolution de la situation.

Par mesure de sécurité, les autorités sanitaires locales conseillent aux nouveaux arrivants, de respecter une semaine de quarantaine au minimum et d’effectuer un test PCR 3 à 5 jours, après leur arrivée.

Comme la plupart des pays touchés par la pandémie, les États-Unis ont instauré un système de couvre-feu qui concerne la majorité des états et qui interdit les déplacements nocturnes à la population.

Le couvre-feu a été levé mi-juin 2021 à New York mais reste toujours en vigueur dans d’autres États.


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
Santé

Le remboursement des soins dentaires à l’étranger

Chaque année, plusieurs milliers de français partent à l’étranger pour leurs soins dentaires, notamment pour se faire poser des prothèses ou des implants. Leur principale motivation est de faire des économies sur des soins trop chers, peu ou pas remboursés en France. C’est ce qu'on appelle le tourisme dentaire. On fait le point sur le remboursement des soins dentaires à l’étranger par la Sécurité sociale et par la complémentaire santé.

blog1
  •  
  •  
Vie quotidienne

La mobilité internationale des étudiants en situation de handicap

L’accès à la mobilité internationale reste très difficile pour les étudiants en situation de handicap et pourtant elle fait partie intégrante du parcours des études supérieures. Entre les difficultés d’accès aux soins, les complications liées aux transports, les barrières administratives et les problèmes liés à l’accompagnement à la vie personnelle et sociale, vous serez confronté à de nombreuses difficultés. Mais pas de panique ! Voici nos conseils pour vous aider à y remédier.

blog1
  •  
  •  
PVT

États-Unis : les alternatives au PVT

Vous désirez voyager aux États-Unis et vous cherchez des alternatives au PVT pour y aller ? Découvrez les différentes options possibles pour séjourner au pays de l'Oncle Sam et préparez vos valises pour vivre le rêve américain !