Santé
Publication : 5 DÉC. 22
Mise à jour : 19 JANV. 24
4 MIN

La fièvre jaune en 5 points !

Santé

La fièvre jaune, une maladie virale potentiellement mortelle, suscite depuis longtemps l'inquiétude des voyageurs. Cette affection, transmise par des moustiques infectés, peut entraîner des conséquences graves pour la santé si elle n'est pas diagnostiquée et traitée à temps.

Tout d’abord, la fièvre jaune c’est quoi ?

La fièvre jaune est une infection hémorragique virale très dangereuse. Elle est provoquée par un flavivirus généralement transmis par les piqûres de moustiques Aedes (Afrique), Haemagogus et Sabethes (Amérique du Sud).

La maladie tire son nom de l'ictère (jaunissement de la peau et des yeux) qui est l'un des symptômes caractéristiques de l'infection.

Anciennement appelée fièvre amarile, la fièvre jaune n’a pas de traitement curatif. Lorsque vous voyagez vers des destinations à risque, un vaccin préventif est alors obligatoire.

L’OMS estime chaque année à 200 000 le nombre de cas de fièvre jaune et à 30 000 le nombre de décès dus à cette maladie dans le monde.

Pays à grand risque d’exposition à cette infection

Le virus de la fièvre jaune est endémique dans les régions tropicales et subtropicales, dans quelques pays d'Amérique centrale ainsi qu’en Australie et en Afrique subsaharienne.

assurance-voyage-a-letranger-heyme-world-pass

Certains pays d'Asie, où la fièvre jaune n'a pourtant jamais été signalée, recommandent tout de même le vaccin, et ce, afin de limiter l’importation du virus.

Le tableau ci-après reprend les destinations où le vaccin est obligatoire, ou recommandé :

Continent Vaccin obligatoire  Vaccin recommandée Si séjour ou escale préalable en zone d'endémie ou infestée, vaccin obligatoire
Afrique
  • Angola
  • Bénin
  • Burkina Faso
  • Cameroun
  • Côte d'Ivoire
  • Gabon
  • Ghana
  • Liberia
  • Mali
  • Niger
  • Rwanda
  • São Tome & Principe
  • Togo
  • Centrafrique (République de Congo)
  • République Démocratique de Congo)
  • Sierra Leone
  • Soudan du Sud

Angola

  • Afrique du Sud
  • Algérie
  • Cap-Vert
  • Érythrée
  • Égypte
  • Malawi
  • Madagascar
  • Mauritanie < 15 jours
  • Mozambique
  • Namibie
  • Somalie
  •  
  • Swaziland
  • Tchad
  • Zambie
Amérique du Sud
  • Guyane Française
  • Brésil
  • Venezuela

 

  • Bolivie
  • Colombie
  • Équateur
  • Guyana
  • Panama
  • Surinam
  • Trinidad & Tobgo
L'Asie n'est pas touchée

Pour les voyageurs en provenance de pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune

  • Arabie Saoudite
  • Pakistan
  • Cambodge
  • Sri Lanka
  • Oman
  • Bahreïn
  • Philippines
 

Outre le vaccin, prévoyez toujours une assurance voyage à l'étranger de type HEYME World Pass pour vous protéger en cas d'un pépin de santé.

HEYME World Pass offre une gamme complète de services pour vous protéger lorsque vous voyagez, notamment :

  • une prise en charge de vos frais de santé directement auprès de l’établissement de soin en cas d'hospitalisation, garantissant une assistance rapide et efficace.
  • un remboursement à 100 % de vos dépenses médicales imprévues ; vous ne supportez pas les coûts liés à des soins médicaux inattendus.
  • l'assistance et le rapatriement médical pour vous garantir un retour sûr à votre domicile en cas d'urgence médicale.
  • une assistance juridique à l'étranger, y compris une avance de caution pénale et la couverture des frais d'avocat, pour vous protéger en cas de problèmes juridiques à l'étranger.

Ainsi que de nombreuses autres garanties d'assistance pour vous fournir une protection complète lors de votre voyage.

Je découvre

Les premiers symptômes

La période d'incubation est très courte, les premiers symptômes se manifestent généralement 3 à 6 jours après transmission par la piqûre de moustique.

Habituellement, la fièvre jaune prend l'allure d'une grippe. Elle se déclare par une fièvre soudaine, des maux de tête, des courbatures, des frissons ou encore des nausées et vomissements. Dans la plupart des cas, les symptômes disparaissent au bout de 3 à 4 jours.

Parfois, les personnes infectées entrent dans une phase critique et d’autres symptômes plus graves se développent (apparition de jaunisse, de saignements, d’hypothermie…).

Dans 50% de ces cas, l’infection conduit au décès dans 7 à 10 jours. Il n’existe pas de traitement, seulement un vaccin préventif.

Qui sont les personnes les plus exposées à cette maladie ?

Tout voyageur se rendant dans les zones où la fièvre jaune est endémique et les régions intertropicales d’Afrique et d’Amérique du Sud peut contracter la maladie. Les personnes qui se rendent dans les zones forestières et la jungle sont encore plus menacées.

Comment éviter la fièvre jaune ?

Malheureusement, il n'existe pas de traitement médicamenteux, mais le traitement symptomatique en milieu hospitalier peut stabiliser l’état des malades et soulager les souffrances. La vaccination reste l’unique solution pour se prémunir contre cette maladie mortelle.

Le vaccin contre la fièvre jaune offre une protection à vie. Un rappel n’est recommandé que si :

  • vous voyagez dans une région à risque, ou une épidémie est déclarée ;
  • vous êtes vacciné depuis plus de 10 ans.

Pour éviter la contamination, faites-vous vacciner au moins 10 jours avant le départ. Notez que la vaccination reste indispensable pour tout voyage dans des zones endémiques, même en l’absence d’obligation administrative.

Le vaccin permet de bénéficier d’un certificat international de vaccination. Ce document est essentiel et pourra vous être demandé à l’aéroport.

Si la vaccination ne peut pas être réalisée, il est formellement déconseillé de voyager en zone affectée.

Quelles sont les contre-indications au vaccin de la fièvre jaune ?

Le vaccin est contre-indiqué dans de nombreux cas :

  • les bébés de moins de 6 mois ;
  • les femmes enceintes et allaitantes, mais il peut être administré si le risque d’infection est élevé ;
  • les personnes de plus de 60 ans et celles dont le système immunitaire est faible (cas de VIH, etc.) ;
  • les personnes allergiques aux protéines des œufs, qui rentrent dans la composition du vaccin ;
  • les donneurs de sang, sinon le don de sang doit être suspendu pendant la phase post-vaccinale.

La fièvre jaune demeure un risque élevé pour les voyageurs dans certaines régions du monde. Cependant, grâce à la vaccination, à des mesures de prévention efficaces et à une meilleure compréhension de la maladie, il est possible de réduire considérablement les risques liés à cette affection grave.

Lire aussi :

 


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
PVT
17 MAI. 24
5 MIN

Quelles options de logement pendant un PVT au Japon ?

S'installer au Japon pour un PVT est une aventure excitante qui offre une immersion dans la culture nippone. Cependant, trouver un logement au Japon adapté à vos besoins et à votre budget peut s'avérer être un défi, en particulier pour ceux qui arrivent pour la première fois.

blog1
  •  
  •  
PVT
17 MAI. 24
4 MIN

Conduire en Nouvelle-Zélande : un guide complet pour les PVTistes

Avec ses paysages à couper le souffle, la Nouvelle-Zélande offre une liberté inégalée pour explorer ses merveilles naturelles et sa culture unique. Cependant, avant de prendre le volant, il faut se renseigner sur les règles de conduite dans le pays des kiwis. Cet article vous accompagnera pas à pas pour conduire en toute sécurité en Nouvelle-Zélande.

blog1
  •  
  •  
PVT
10 MAI. 24
3 MIN

Colocation au Canada : comment ça marche ?

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la colocation au Canada, et explorez les rouages de ce mode de logement de plus en plus populaire.