Détente & loisirs

Interview : LE TEMPS D’UN PODCAST

Publié le 16-03-2021
Détente & loisirs

Carte d’identité : 

Prénom : Flavien
Age : 26
Ville : Nice
Date et destination de départ : mars 2019 – Désert du Sarek (Suède)
Blog personnel : 

Parle-nous de toi et de ton parcours. Qui es-tu ?

Je m’appelle Flavien HILLAT, j’ai 26 ans et je suis diplômé d’une école de cinéma. Je viens d’un petit village proche de Nice. 

En 2016, nous avons décidé mon ami d’enfance Vincent et moi de partir gravir un petit sommet en montagne et c’est là où tout a commencé. 

Armés de chaussures de villes et de sacs en toiles, nous découvrons alors un nouveau terrain de jeux où la liberté règne. En juillet 2017, nous avons réalisé notre premier trek de 220km pendant 18 jours : « la Grande Traversée du Mercantour » qui s’est concrétisé par un premier documentaire de 55 minutes, enregistré avec les moyens de bord, une petite caméra et un micro. On l’avait renommé “OBJECTIF MERCANTOUR : La Grande Traversée”

En 2018, dans une suite logique, nous avons découvert une autre passion, l'alpinisme et nous sommes partis gravir notre premier 4000m le Grand Paradis. Nous avons rencontré Thomas Jarrey, qui partage la même passion pour l'audiovisuel et  qui est un véritable accro aux bivouacs neige et à l'art de creuser des trous à neige. Le trio infernal a alors été créé.

Suite à cette rencontre, nous avons crée l'association de production audiovisuelle Jusqu'au Bout de Vos Rêves dans le but de rassembler sous le même nom, plusieurs projets vidéo d’aventure outdoor.

En mars 2019, on s'est lancé un défi hors norme : réaliser notre première expédition polaire en traversant le Sarek, le plus grand désert de glace d'Europe au nord de la Suède.
Bien évidemment, l’objectif de cette aventure était de réaliser un documentaire retraçant le défi que, nous, inexpérimentés, nous nous sommes lancés. En mai 2020 le montage du film « ISOKEN » retraçant cette aventure a été finalisé.

le temps d'un podcast - what a trip

Pourquoi as-tu décidé de faire ce voyage en Suède ? 

On cherchait à réaliser quelque chose de nouveau et d’engagé pour nous. Je suis un grand passionné d’aventure polaire, avec ces histoires au Pôle Sud et au Pôle Nord qui me font rêver depuis plusieurs années. 

N’étant pas expérimenté pour de tels projets,  je me suis renseigné sur les possibilités de quelque chose de similaire mais en Europe. Et hop ! Je tombe par hasard sur des photos du Sarek. Son surnom « Le plus grand désert de glace d’Europe » m’a vraiment intrigué.

J’en ai parlé à mes amis Vincent et Thomas en décembre 2018 et 3 mois plus tard nous étions équipés et prêts à partir ! 

le temps d'un podcast - what a trip Festival

C’est quoi ISÖKEN ? Qu’est ce qui t’as le plus attiré dans ce projet ? 

ISÖKEN est le titre du film relatant cette aventure que nous avons essayé de présenter dans ce projet de 45 minutes. Le montage nous a pris environ 6 mois. C’était l’occasion de bosser avec Riadh Hachana qui a travaillé sur toute la bande originale du film. On en est très fier ! 

Ce qui m’a le plus attiré, c’est clairement le challenge d’un tel projet. Tourner un film quand il fait en moyenne -20 degrés ce n’est pas facile, il faut toujours penser à garder les batteries au chaud, dormir dans son duvet avec tout le matos : caméras, drone, batteries, … Et surtout trouver la motivation de sortir la caméra quand on ne sent plus ses doigts ! Thomas qui pilotait le drone sait bien de quoi je parle ! 

👉 ISÖKEN Trailer

le temps d'un podcast - what a trip Festival

Qu’est ce qui t’as le plus frappé en arrivant là-bas ? 

Le froid ! À peine sortis du petit bus chauffé qui nous a déposé au milieu de nulle part, le froid nous a englouti ! -19 degrés, on n’est pas habitué encore à ce climat et la nuit qui suivi on est passé sous les -30 degrés mais on a signé pour ça alors on a souffert en silence ! 

 

Qu’as-tu apprécié dans cette aventure ? 

L’aventure humaine, on s’est retrouvé tous les 3, cela a créé un lien incroyable. Dans cet environnement, la confiance est primordiale, on a bien rigolé ! On était coupé du monde, pas de réseau, personne hormis un petit renard qui nous suivait. C’est une sensation incroyable et rare de nos jours, je pense que tout le monde devrait vivre une expérience similaire. On prend conscience du confort qu’on a chez soi, ce genre d’aventure fait grandir !

C’est un projet de groupe ? de 3 copains ?

Oui, avec Vincent ça fait 20 ans qu’on se connaît, on a grandi ensemble et on a commencé la montagne ensemble. Thomas on l’a rencontré quelques mois avant le départ mais on a l’impression qu’on se connaît depuis beaucoup plus longtemps ! On a tous les 3 des caractères différents mais on se complète bien, le trio fonctionne à la perfection. 

le temps d'un podcast - what a trip Festival

Peux-tu nous expliquer rapidement ce que vous avez fait là-bas ? 

On a traversé le désert du Sarek en hiver pendant 18 jours avec nos skis et nos pulkas (des traîneaux), sur environ 150 km en totale autonomie sans guide, sans assistance. Nous étions inexpérimentés. C’était même la première fois que Thomas faisait du ski de randonnée là-bas!

​​​le temps d'un podcast what a trip festival

Pourquoi un podcast ? Quel est l’intérêt de ce format ?

C’est sympa, ça change et quand on n’a pas forcément le temps de lire c’est un format pratique puis les émotions sont plus simples à transmettre !

Que souhaitais-tu raconter et partager dans LE TEMPS D’UN PODCAST ?

Le podcast est tiré de l’interview de Thomas pour notre film ISOKEN. Il explique le moment où il a failli passer à travers la glace sur un lac gelé. Nous étions à 100m de lui, il marchait en tête dans ses pensées. À un endroit, la glace du lac était beaucoup plus fine. Elle s’est fissurée sous ses skis et a commencé à prendre l’eau. Heureusement qu’il a réagi rapidement ! Parce qu’avec des skis et une pulka dans de l’eau gelée, ce n’est pas vraiment réjouissant, ça aurait pu mal tourner.

👉 LE TEMPS D’UN PODCAST

Quel est ton histoire ou ton lien avec le What A Trip Festival ?

On a diffusé nos 2 films ISOKEN et DROP IT lors de l’édition 2020. ISOKEN a remporté le prix du public pour son avant-première face à des réalisations professionnelles à gros budget. On ne s’y attendait pas !

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui veulent se lancer dans la même expérience que toi ? 

De foncer ! Ce genre d’aventures c’est ce qui forge, on apprend beaucoup sur soi et sur ses capacités. On prend confiance en soi et c’est des moments forts. Puis les paysages sont incroyables dans ces latitudes, sans parler des aurores boréales ! Les efforts et les difficultés sont vite oubliés avec ces récompenses. 

Un autre conseil serait de ne pas écouter les personnes qui te diront que tu n’es pas fait pour ça ou que ça ne sert à rien, il faut fuir ces personnes qui t’enfoncent. Les expériences vécues c’est ce qu’on retiendra plus tard. Cette phrase c’est ma philosophie de vie : "N’aie pas peur d’échouer, aie peur de ne pas essayer".

Quels conseils donnerais-tu concernant les assurances santé ? (D’ailleurs t’est-il arrivé des soucis de santé à l’étranger ?)

Je n’ai jamais eu de problèmes de santé en expédition, et heureusement car là-bas pour se faire évacuer il faut patienter plusieurs jours ! Nous avions tous les 3 une assurance qui nous couvrait en cas de pépin, c’est super important ! Une jambe cassée avec une évacuation en motoneige et une escouade de secouriste coûte très très cher là-bas !

Si tu devais constituer un kit d’éléments essentiels pour un projet similaire, tu mettrais quoi en priorité ? 

Un duvet très chaud ! C’est le seul confort alors il ne faut pas lésiner sur ça même si ça coûte cher ! Ensuite je dirais une bonne tente qui résiste au gros vent. On a vécu le blizzard et ça ne rigole pas ! 

Bien sûr des vêtements chauds et un sur sac étanche pour le duvet (qu’on n’avait pas au Sarek), car la nuit il gèle et la journée la glace fond et humidifie le duvet qui commence, au bout d’une dizaine de jours, à être humide et ce n’est pas très agréable ! Un saucisson bien sûr, les petits plaisirs sont hyper importants dans ces conditions. 

Un prochain projet d’aventure en perspective… ?

OUI ! Fin mars 2021 on part pour une nouvelle expédition polaire beaucoup plus engagée, encore plus loin, et pour une durée beaucoup plus longue. 

Ça fait près de 2 ans qu’on a commencé l’organisation de ce projet et avec la crise sanitaire ce n’est pas très simple ! On a hâte, ça va être dingue, on va réaliser un nouveau film sur cette aventure. On dévoile tout prochainement sur nos réseaux sociaux.


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
Santé

Le remboursement des soins dentaires à l’étranger

Chaque année, plusieurs milliers de français partent à l’étranger pour leurs soins dentaires, notamment pour se faire poser des prothèses ou des implants. Leur principale motivation est de faire des économies sur des soins trop chers, peu ou pas remboursés en France. C’est ce qu'on appelle le tourisme dentaire. On fait le point sur le remboursement des soins dentaires à l’étranger par la Sécurité sociale et par la complémentaire santé.

blog1
  •  
  •  
Vie quotidienne

La mobilité internationale des étudiants en situation de handicap

L’accès à la mobilité internationale reste très difficile pour les étudiants en situation de handicap et pourtant elle fait partie intégrante du parcours des études supérieures. Entre les difficultés d’accès aux soins, les complications liées aux transports, les barrières administratives et les problèmes liés à l’accompagnement à la vie personnelle et sociale, vous serez confronté à de nombreuses difficultés. Mais pas de panique ! Voici nos conseils pour vous aider à y remédier.

blog1
  •  
  •  
PVT

États-Unis : les alternatives au PVT

Vous désirez voyager aux États-Unis et vous cherchez des alternatives au PVT pour y aller ? Découvrez les différentes options possibles pour séjourner au pays de l'Oncle Sam et préparez vos valises pour vivre le rêve américain !