Formalités

Cambodge : formalités et démarches

Publié le 18-05-2021
Formalités

Des îles paradisiaques, des jungles luxuriantes, des temples somptueux et une culture ancestrale : le Cambodge est une destination de rêve !

Pour passer ses vacances ou s’expatrier, voici les formalités et démarches à entreprendre pour se rendre au Cambodge.

Passer un court séjour au Cambodge

En tant que Français, vous pouvez obtenir un visa touristique auprès du consulat du Cambodge en France, en présentant :

     une photo d'identité ;

     le passeport et sa photocopie ;

     un formulaire par personne, y compris pour les enfants mineurs.

Votre passeport doit être valide pour au moins 6 mois lors de votre séjour sur les territoires cambodgiens.

Les visas peuvent être prolongés d’un mois ou plus, pour cela, rendez-vous aux services d’immigration de Phnom Penh.

Vous pouvez aussi faire une demande de visa électronique directement en ligne.

VISA ACMECS

Il s’agit d’un visa de 90 jours qui permet l'entrée en Thaïlande et au Cambodge. Sont concernés les ressortissants des pays suivants :

     Australie

     Autriche

     Belgique

     Canada

     Danemark

     Finlande

     France

     Allemagne

     Grèce

     Irlande

     Italie

     Luxembourg

     Pays-Bas

     Portugal

     Espagne

     Suède

     Royaume-Uni

     États-Unis

Cambodge : les formalités et démarches pour les ressortissants non Européens

Si vous êtes de Thaïlande, du Vietnam ou du Laos, vous pouvez obtenir votre visa à la frontière, aux points de contrôles internationaux.

Vous devez obtenir un visa à l'avance si vous êtes citoyen de l’un de ces pays :

     Afghanistan

     Algérie

     Arabie saoudite

     Bangladesh

     Iran

     Irak

     Pakistan

     Sri Lanka

     Soudan

     Nigeria.

Effectuez votre demande de visa auprès de l’ambassade ou du service consulaire du Cambodge dans votre pays ou en ligne pour un visa électronique. Les voyageurs d’affaires peuvent faire la demande du visa cambodgien aux aéroports de Phnom Penh et Siem Reap et aux frontières. Ce visa est valable 30 jours.

Vous aurez besoin :

     d’un passeport valide pendant au moins six mois à compter de la date d'expiration;

     d’une photo récente.

Cambodge : exemption de visa

Les ressortissants du Laos, de la Malaisie, des Philippines, de Singapour, du Vietnam, de la Thaïlande, de l'Indonésie, du Brunei et du Myanmar sont exemptés de visa touristique et peuvent séjourner au Cambodge pendant 21 à 30 jours.

Passer un long séjour au Cambodge 

Avant de vous rendre à  l’ambassade du Cambodge, assurez-vous d’avoir une promesse d’embauche ou une inscription à l’université.

Les documents à fournir sont :

     votre passeport en cours de validité avec une photocopie

     le formulaire dûment rempli que vous trouverez sur le site de l’ambassade du Cambodge

     une photo d’identité

     un chèque pour payer les frais de visa

Une fois sur place avec votre visa de travail, contactez le Ministère du Travail à Phnom Penh ou le département de l’emploi de votre province pour régulariser votre situation et obtenir un permis de travail.

Vous serez amené à passer un examen médical tous les ans si vous comptez vous expatrier.

Si vous êtes étudiant, vous devez vous rendre au Ministère des Affaires Étrangères avec une lettre d’acceptation de l’université pour obtenir un visa de la durée de vos études.


Partager
Retour au blog
Ces articles peuvent vous intéresser
blog1
  •  
  •  
Santé

Le remboursement des soins dentaires à l’étranger

Chaque année, plusieurs milliers de français partent à l’étranger pour leurs soins dentaires, notamment pour se faire poser des prothèses ou des implants. Leur principale motivation est de faire des économies sur des soins trop chers, peu ou pas remboursés en France. C’est ce qu'on appelle le tourisme dentaire. On fait le point sur le remboursement des soins dentaires à l’étranger par la Sécurité sociale et par la complémentaire santé.

blog1
  •  
  •  
Vie quotidienne

La mobilité internationale des étudiants en situation de handicap

L’accès à la mobilité internationale reste très difficile pour les étudiants en situation de handicap et pourtant elle fait partie intégrante du parcours des études supérieures. Entre les difficultés d’accès aux soins, les complications liées aux transports, les barrières administratives et les problèmes liés à l’accompagnement à la vie personnelle et sociale, vous serez confronté à de nombreuses difficultés. Mais pas de panique ! Voici nos conseils pour vous aider à y remédier.

blog1
  •  
  •  
PVT

États-Unis : les alternatives au PVT

Vous désirez voyager aux États-Unis et vous cherchez des alternatives au PVT pour y aller ? Découvrez les différentes options possibles pour séjourner au pays de l'Oncle Sam et préparez vos valises pour vivre le rêve américain !