Voyage à l'étranger : Formalités et démarches
Publié le 25-03-2021
Formalités

Voyager à l’étranger ne s’improvise pas. Pour partir en toute sécurité, il faut bien préparer son voyage suffisamment à l’avance.

Voici les principales formalités et démarches à suivre pour que votre voyage à l’étranger se déroule dans les meilleures conditions.

Séjour à l’étranger

Avant de voyager à l’étranger, vérifiez que vous disposez des documents de voyage nécessaires : carte nationale d’identité, passeport et visa pour l’entrée et la durée de votre séjour dans le pays de destination.

Pour ce faire, approchez-vous de l’ambassade ou du consulat de votre pays de destination en France.

Pour un séjour au sein de l’union européenne

Pour voyager au sein de l’Espace économique européen (EEE) qui comprend tous les pays de l’Union européenne (UE) ainsi que l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse, votre carte nationale d’identité (CNI) est suffisante à condition d'être valide. Vous n’avez pas besoin de votre passeport. Si vous n’avez pas une CIN valide, vous devez présenter votre passeport.

Pour un séjour hors union européenne

Si vous voyagez hors de l’EEE ou de la Suisse, votre passeport doit être valide plusieurs mois après la date prévue de votre retour en France.

Pour voyager dans certains pays, vous serez obligés d’avoir un visa court séjour.

Il peut s’agir d’un tampon ou d’une vignette autocollante sur votre passeport.

Faites votre demande de visa auprès du consulat ou de l’ambassade du pays étranger en France.

Il faut s’y prendre plusieurs semaines à l’avance car les démarches pour obtenir votre visa prennent du temps.

Court séjour à l’étranger

Si vous êtes ressortissant d’un pays de l’Europe de l’Ouest, vous aurez rarement besoin d’un visa pour un court séjour à l’étranger.

Sur 193 États membres de la Communauté Internationale, le passeport français vous permet de visiter 172 pays sans visa.

Voici la liste des pays à visiter sans visa si vous avez un passeport français.

Long séjour à l’étranger

De manière générale, pour un séjour à l’étranger d’une durée supérieure à 3 mois, vous devez disposer d’un visa et/ou dune carte de séjour du pays de votre destination.

Faites votre demande de visa au minimum 4 semaines avant la date de votre voyage.

Certains visas sont délivrés à l’arrivée, à l’aéroport du pays d'accueil ou aux postes-frontières. Pensez à avoir sur vous des photos au format passeport.

Il faut que votre passeport soit valide 6 mois après la date prévue de votre retour.

Vous devez justifier la raison de votre expatriation : programme d’études, contrat de travail, regroupement familial ainsi que votre solvabilité en fournissant des justificatifs de ressources financières :

- 3 derniers bulletins de salaire ;

- une copie de votre relevé bancaire, celui de votre garant ou de votre conjoint(e)) ;

- une copie de votre contrat de travail ;

- etc.

Selon le pays de destination et le motif de votre séjour, d’autres documents justificatifs peuvent vous être demandés.

Couverture santé à l’étranger

Si vous envisagez de vous rendre dans un pays de l’EEE, de l’Union européenne (UE) ou en Suisse, pensez à demander votre Carte Européenne d’Assurance Maladie pour la prise en charge de vos soins médicaux à l’étranger au même titre qu’un citoyen de votre pays de destination.

Faites votre demande auprès de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) 15 jours avant votre départ.

La CEAM atteste de vos droits à l’assurance maladie mais elle ne permet pas une prise en charge totale de vos frais médicaux à l’étranger. Elle ne garantit que le remboursement de la part obligatoire.

Pour faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé souvent élevés à l’étranger et être remboursé à 100% de vos frais réels, il est recommandé de souscrire une assurance santé internationale de type Heyme World Pass, la solution idéale pour être couvert non seulement en Europe, mais partout dans le monde.

Ce type d’assurance vous propose la couverture complète de vos soins inopinés à leurs coûts réels, une prise en charge directe en cas d’hospitalisation auprès de l’établissement médical, l’assistance et le rapatriement sanitaire.

Permis de conduire à l’étranger

Avant votre voyage à l’étranger, renseignez-vous sur les règles du code de la route de votre pays d’accueil.

Pensez aussi à vérifier la validité de votre permis de conduire.

Généralement, le permis de conduire français est reconnu dans tous les pays de l’EEE et de l’UE quelle que soit la durée de votre séjour.

Vous n'aurez donc pas besoin d’un permis international dans ces pays.

Par contre, si vous voyagez dans un pays hors EEE ou UE, les règles varient.

Dans certains pays, votre permis de conduire français peut suffire pour conduire temporairement, dans d'autres, vous devrez absolument disposer d'un permis de conduire international (PCI) en plus de votre permis français.

Vous pouvez obtenir votre PCI en suivant les démarches suivantes :

- rendez-vous sur le site du service public pour télécharger le formulaire, le Cerfa n°14881*01 ;

-vous devez l’imprimer et le compléter.

Voici la liste des documents à joindre à votre formulaire :

deux photos d’identité récentes ;

la copie couleur recto-verso de votre permis de conduire ;

la copie d’un justificatif d’identité (pièce nationale d’identité ou passeport) ;

• un justificatif de domicile ;

• une enveloppe pré-affranchie au tarif lettre suivie 50 g, format "prêt à poster", libellée à votre nom et adresse.

La demande du permis de conduire international se fait uniquement par voie postale.

Vous allez le recevoir chez vous après une à plusieurs semaines. Il est valide pendant 3 ans.

Location immobilière à l’étranger

Lorsque vous louez un bien immobilier, le contrat de location, couramment appelé contrat de bail locatif, est indispensable car il protège les deux parties qui s’engagent dans une location. C’est un document légal qui permet au propriétaire  (le bailleur ou son représentant officiel) et au locataire de préserver leurs droits et reconnaître leurs obligations. Les deux parties doivent signifier leur accord, moyennant une signature, sur les responsabilités incombant à chacun.

Le contrat de bail doit être conforme à la législation locale du pays de destination et doit comprendre tous les termes et conditions sur lesquels le propriétaire et le locataire se sont mis d’accord, à savoir:

- le montant du loyer ;

- la durée de la location ;

- les charges comprises ;

- les modalités de paiement ;

- les modalités de résiliation du contrat ;

- etc.

Dans la plupart des pays, les propriétaires exigent un dépôt de garantie, aussi appelé caution. Cette somme d’argent que le locataire remet au propriétaire permet à ce dernier de se prémunir contre les dégradations ou les impayés éventuellement dûs par le locataire lorsqu'il quitte le logement.

Son montant correspond souvent à un ou deux mois de loyer payable d’avance.

Pour éviter tous problèmes avec le bailleur, pensez à faire un état des lieux avant de signer le contrat de bail.

Il faut également avoir un exemplaire du contrat de bail traduit dans votre langue natale ou dans une langue que vous maîtrisez, afin d’éviter les arnaques.

Ouverture d’un compte bancaire à l’étranger

Il est tout à fait légal d'ouvrir et de posséder un compte bancaire à l'étranger

Pour ce faire, vous aurez besoin :

- d’une pièce d’identité ;

- d’un justificatif de domicile : l'attestation de domicile ou une attestation de non-résident ;

- un RIB de votre banque française ou de la Banque de France pour prouver que vous n'êtes pas interdit bancaire ;

Il faudra approvisionner votre compte. Sachez qu’il n'y a aucune limitation quant à la somme détenue.

Pensez à vous renseigner, selon votre situation et selon le pays où vous envisagez d'ouvrir ce compte, sur les démarches à suivre et sur les restrictions que peuvent vous imposer certaines banques.

Et n’oubliez pas de déclarer ce compte bancaire à l'administration fiscale française.

Ouverture d’une ligne mobile à l’étranger

Si vous voyagez au sein de l’Union européenne, vous n’aurez pas à payer les frais supplémentaires de roaming. Le coût de la communication est le même dans tous les pays de l’Union européenne pour les appels émis depuis la France.

Hors UE, les frais pour téléphoner peuvent vite grimper. Il vaut mieux éviter d’utiliser le numéro français en dehors de l’Union européenne que ce soit pour les appels ou l'accès à internet.

Une fois sur place, consultez les offres disponibles et choisissez entre une carte SIM prépayée ou un abonnement mensuel. Vous pourrez ainsi communiquer à petits prix.

Vous pouvez ouvrir une ligne mobile nationale auprès de l’un des opérateurs de votre pays d’accueil ou une ligne mobile prépayée en achetant une carte SIM nationale. Pour ce faire, rendez-vous à l'une des agences d'opérateurs téléphoniques et présentez votre pièce d'identité et un relevé d’identité bancaire.

Si vous optez pour la ligne mobile prépayée, vous devez recharger du crédit sur votre compte de manière ponctuelle en achetant des cartes de rechargement. Ces cartes sont disponibles dans les bureaux de tabac, les supermarchés, les boutiques de l’opérateur et même en ligne.

Les vaccins obligatoires pour voyager à l’étranger

Avant votre voyage à l’étranger, renseignez-vous sur les conditions sanitaires du pays de destination.

Pour se rendre dans certains pays, il faut obligatoirement présenter une attestation de vaccination.

D’autres vaccins restent facultatifs mais sont fortement recommandés.


Ces articles peuvent vous intéresser
  •  
  •  
Détente & loisirs

Interview : LE TEMPS D’UN PODCAST 2

Nomade digital, Paul a passé un séjour agréable à Oman. En fait, ce voyage s’est fait dans le cadre d’un reportage pour faire découvrir cette destination aux touristes français. Le jeune aventurier est parti 15 jours en solo avec son 4x4 dans l’idée d’essayer de rencontrer la population locale!

  •  
  •  
Formalités

Formalités pour voyager en Croatie

Considérée comme une destination idéale pour les vacances, la Croatie est aussi une terre d’accueil pour les expatriés en quête de nouvelles aventures. Voici les démarches à entamer pour pouvoir visiter ce petit bijou d’Europe du sud-est !

  •  
  •  
Formalités

Conduire à l’étranger : les règles à connaître

Les règles de circulation routière varient parfois considérablement d’un pays à un autre. Pour conduire à l’étranger en toute tranquillité, il est nécessaire de connaître les règles de conduite adaptées et prendre connaissance de la réglementation en vigueur dans le pays d’accueil.