Accueil > Blog

Formalités
La traduction du permis de conduire français est-t-elle valable à l’étranger ?

Publié le 19-03-2019
motif_article

Partager

Des envies de voyage ?
Nous sommes là pour nous occuper de votre santé

Working Holiday ou PVT fleche

Working
Holiday ou PVT

Étudiant en voyage fleche

Étudiant
en voyage

Court ou long séjour fleche

Court ou long
séjour

Séjour en France fleche

Séjour
en France

Vous prévoyez de prendre le large au volant de votre voiture et vous vous demandez si un permis de conduire international est nécessaire ou si une simple traduction du vôtre suffit ? On vous dit tout !

Traduction du permis de conduire français

La traduction de votre permis de conduire français n’est qu’une alternative à court terme. Elle ne remplace en aucun cas le Permis de Conduire International (PCI), excepté dans quelques États.

C’est notamment le cas de l’Afrique du Sud, de l’Australie (pour les non-résidents), du Portugal, de la Malaisie, de la Namibie et de la Nouvelle-Zélande.

Au Japon, par exemple, le permis de conduire international délivré en France n’est pas reconnu. Le permis français doit être accompagné d’une traduction en japonais délivrée par la Japan Automobile Federation (JAF).

Pour traduire votre permis de conduire français, pensez surtout à vous rapprocher d’un traducteur assermenté, habilité à réaliser une traduction officielle. Vous trouverez par ici une liste non exhaustive de professionnels : Annuaire traducteurs

Mon permis français est-il valide hors Europe ?

Si vous êtes de passage à l’étranger, vous êtes autorisé à rouler entre 3 mois et un an (selon le pays visité) soit avec votre permis français, soit avec un permis international accompagné de votre permis de conduire français (parfois une simple traduction est suffisante).

Un permis de conduire international vous donne la possibilité de conduire les mêmes catégories de véhicule que dans votre pays d'accueil.

Pour connaitre les conditions de reconnaissance de votre permis français, voire du permis de conduire international, rapprochez-vous de  l'Ambassade ou du Consulat de votre pays d'expatriation avant votre départ, ou consultez le site du ministère des affaires étrangères du pays d’accueil.

Notez que s’il existe un accord de réciprocité entre la France et le pays de destination, un simple échange de votre permis français contre le permis local suffira. Sinon, vous serez amené à vous présenter aux épreuves du permis local pour repasser les épreuves théoriques et pratiques.

Quelles sont les démarches requises pour obtenir le permis international ?

Sachez que vous devez demander votre permis de conduire international, auprès de votre préfecture ou de votre sous-préfecture, avant de partir. Pensez à vous y prendre à l’avance, les démarches peuvent durer une semaine comme plusieurs mois.

Depuis le 30 mai 2018, vous devez demander préalablement votre permis international en ligne sur le site officiel de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS).

Dans un premier temps, vous devez scanner ou photographier :

  • Votre permis de conduire
  • Une pièce d'identité
  • Un document justificatif de domicile

Ensuite, envoyez les pièces ci-après par courrier à l’adresse mentionnée sur le site de l’ANTS :

  • Attestation de dépôt de demande en ligne
  • Une Photo d'identité
  • Une enveloppe Prêt-à-Poster lettre suivie 50 g (avec nom et adresse)
  • Une copie numérisée du justificatif de domicile (pour les ressortissants de l’UE, de la Suisse ainsi que les Monégasques).

Sinon, envoyez une copie de votre titre de séjour ou de la vignette OFII apposée sur votre passeport.

Si vous faites votre demande depuis Paris, envoyez votre demande par courrier au Bureau des permis de conduire de la Préfecture de Police.

Bon à savoir

  • Le permis ne peut pas s'obtenir depuis l'étranger via l’ambassade ou le consulat.
  • Vous devez conserver votre permis de conduire français car sans lui, le permis international n'a pas de valeur.

Vous souhaitez avoir plus d'informations sur le permis international, jetez un coup d'œil sur le site du Service Public.

Vous trouverez également un récapitulatif par pays sur le site de la Sécurité routière.

Dernier conseil 

Un voyage à l’étranger n’est jamais « safe ». Pensez alors à vous munir d’une assurance santé internationale complète comme le World Pass.

Note 5 - 2 votes